À la découverte des Voiles de Saint Tropez !

À la fin du mois de septembre de chaque année, on remarque une affluence particulière dans le golfe de Saint Tropez. Ce sont des milliers de visiteurs, mais aussi des compétiteurs, venus des quatre coins du globe pour les Voiles de Saint Tropez. Un événement qui mérite sa renommée, tant par son histoire que par son déroulement. Nous vous proposons de découvrir davantage ce grand événement à travers cet article.

Quelle est l’histoire des Voiles de Saint Tropez ?

Tout commence en 1981, quand le « Pride » et « Ikra », deux bateaux, se lancent un défi. La course commençait à la Tour du Portalet et devait se terminer à la plage privée de Pampelonne où se trouve le « Club 55 ». Une fois sur les lieux, Patrice de Colmont, patron du Club, était désigné pour remettre au vainqueur, « le Club 55 Cup ».

L’année suivante, le même rendez-vous, accueilli plus de visiteurs. L’événement vient de naître, attirant chaque année plus de monde.

En 1999, le rassemblement prit le nom des « Voiles de Saint-Tropez », afin de partager au monde entier, un événement unique où se lient compétitions sur mer et festivités terrestres.

Le partage et la passion mis à l’honneur

Pendant une semaine, ce sont près de 300 concurrents et 4 000 marins, qui participent à une variété de défis. Il n’est point question d’un vainqueur de l’événement, mais de plusieurs gagnants de paris faits d’un bateau à un autre. Les voiles de saint tropez permettent d’admirer de nombreuses courses, et de vivre cette passion que partagent les amoureux de ce sport nautique à travers leur webcam embarquée.

Le « Club 55 Cup » est remis en jeu chaque année par le vainqueur de l’année précédente, qui se doit de défier un bateau de son choix. Derrière la Capitainerie du Port de Saint Tropez, un village repère, incontournable. C’est le lieu de rassemblement des exposants, de partenaires, de la presse, mais aussi de nombreuses festivités terrestres.

« Les Voiles de Saint Tropez », reste un événement spécial, pour admirer un panorama de multiples voiles et de tons paysagers.

Et si vous avez un peu de temps entre deux, n’hésitez pas à vous balader dans le Massif des Maures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *